Satsang ! Ou la femme du chevalier à l’amour rouillé le samedi 25 janvier 2020 a 20h30

Théâtre

Satsang ! Ou la femme du chevalier à l’amour rouillé

le samedi 25 janvier 2020

a 20h30

 

avec Marie-Eve Dufresne et Laurence Breheret

 

Il y a un an, je suis partie dans un monastère, faire un enseignement avec un moine bouddhiste, au Népal. Il y a eu un « avant « et un « après ». Je crois que l’énergie qu’il y a à Katmandou, ces gens que j’y ai rencontrés, l’enseignement dont j’ai bénéficié, m’ont permis d’accepter mes peurs et de vivre plus sereinement. J’ai été très marquée par le fait de côtoyer des gens qui n’ont pas d’ego, notamment ce moine qui avait une humilité exceptionnelle alors que c’est un véritable puits de sciences. Le vieux moine qui nous a reçus le dernier jour nous a rappelé de cultiver notre esprit, quelques soient notre vie et nos possessions matérielles.

De retour, j’ai eu envie d’écrire sur notre rapport au monde, à l’autre, l’ego, le manque, le personnage que l’on se créé dans la vie et auquel on finit par croire. On dit qu’il faut de l’ego sur scène, je dirais qu’il faut surtout de la confiance. J’ai eu envie d’écrire aussi sur l’humilité, j’ai eu envie de parler de l’attachement, de la relation à l’autre, de l’amour, de l’armure des hommes, de celle plus insidieuse des femmes. Le spectacle s’appelle «  Satsang! ou la femme du chevalier à l’amour rouillé  », co-écrit et joué avec Marie-Eve Dufresne.

L’idée était d’écrire un spectacle plutôt « drôle » sur le bonheur, qui pose la question de savoir si c’est réellement à l’autre de nous rendre heureuse ou si le bonheur est ailleurs…

Cela parle d’une femme qui n’est pas heureuse dans sa vie de couple et qui tente, par les méthodes types méditation, yoga, sophrologie, communication non violente etc… de trouver une issue à sa quête.

Cette pièce est une expérience, par rapport aux autres pièces que j’ai pu écrire. J’espère que les gens qui viendront la voir y verront un écho avec leurs propres questionnements…

%d blogueurs aiment cette page :