LA CRIQUE DE GUY FOISSY PAR LA CIE UTOPIE DE BARS

10la crique cie utopie2la crique cie utopie 6 001c la crique cie utopie 2 012b Un duo d'aujourd'hui vu par Foissy

LA CRIQUE DE GUY FOISSY

PAR LA COMPAGNIE UTOPIE DE BARS

la crique (cliquez ici pour voir article de presse)

est une création réalisée avec la complicité du Théâtre de Poche « Le Safran » et dont Lionel Salmon a assuré la mise en scène.

Thème: les rêves trop petits sont aussi dangereux que les rêves trop grands..

Résumé: pièce sur la propriété. Ils n’ont pas d’argent, mais grâce à la propriété multiple tout le monde peut acheter. Moins on a d’argent plus le temps de possession est court. Ils achètent une caravane fixe pour une semaine par an, sur une plage du Contentin du Nord, en novembre. Mais le rêve tourne au drame.

Les critiques:

Une pièce dont le comique frise l’absurde, dont le rythme arrache des rires francs. Quel brillant dialoguiste dont les répliques fusent habilement et dont l’humour, par juxtaposition des images, tantôt subtiles, tantôt carrément grosses, ébahit pendant deux heures et demie. (Le Devoir. Ottawa)

C’est un feu d’artifice et un feu roulant.  (La Presse. Montréal)

Par le truchement du rire, Foissy fait passer une foule de choses profondes se rapportant entre l’homme et la femme, la propriété, la consommation et même l’écologie.  (Montréal Matin).

Chose certaine, Foissy se révèle comme un auteur terriblement rigoureux sur la forme et profondément préoccupé par les humains qui l’entourent. Avec La Crique on a droit à un théâtre sur le Nouvel Homme, à une description sans pitié de tout ce qui l’agresse et de ses idées pour fuir. Avec Foissy, le banal vire à l’absurde. Au pas possible. Tout à coup on se dit qu’il exagère. Soudain, à la fin, on comprend tout. Foissy est un bon auteur. La sensibilité et l’acuité de ses réflexions est à fleur de mots.  Les deux comédiens, avec aucun accessoire pour se raccrocher, mordent à belles dents dans ce fruit mûr. (Dimanche Matin. Montréal)

Nous sommes en pleine cocasserie, avec toutefois la morale de la condamnation satirique d’une certaine manière absurde de vivre. (Télé 7 Jours)

On rit beaucoup à La Crique. On s’amuse, on rit mais l’on ne sort pas du théâtre avec l’impression d’avoir perdu son temps, car le sujet de cette comédie traitée certes d’une manière humoristique, a une réelle profondeur. (Loisirs Jeunes)

Comment l’obsession « d’avoir quelque chose à soi » peut mener un brave homme au crime, et un couple au malheur. Dit comme ça, c’est tragique mais Foissy a franchement pris le parti d’en rire. Vrai, on rit aux larmes; il y a même un acte entier où le rire ne s’arrête pas. (Le Matin)

Avec beaucoup d’humour, beaucoup de tendresse aussi pour ses deux personnages, Guy Foissy dénonce l’imbécillité d’une société abrutie par la télévision, hantée par le désir de posséder « un coin bien à soi », fût-ce huit jours par an au gré des gadgets sortis de l’imagination délirante des exploiteurs de la naïveté  des braves gens. Mais ces braves gens ne sont-ils pas les complices de ces exploiteurs? S’il a de la tendresse pour eux, l’auteur de La Crique, ne les voit pas moins tels qu’ils sont. La « société » c’est eux aussi… Mieux vaut peut-être en rire. (Télérama)

AVEC BÉNÉDICTE DUPUIS ET JEAN PATRICK GIROU

LUMIERE ET SON – DENISE GIROU ET FRANCOIS LAMY

ACCOMPAGNEMENT ACCORDÉON – ALAIN MAURO

MISE EN SCENE : LIONEL SALMON

Foissy 2la crique cie utopie 2 014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

UN ESPACE DE CREATION ET DE SPECTACLE – ATELIER DE FORMATION

%d blogueurs aiment cette page :